Les blattes constituent le sous-ordre des blattoptères (Blattaria) qui forme avec les mantes l’ordre des dictyoptères. Elles sont très polyphages et toute matière organique d’origine animale ou végétale (fraîche ou corrompue) est appréciée. Elles ont besoin de chaleur, d’humidité, et leur caractère lucifuge (fuite de la lumière) fait qu’elles recherchent l’obscurité et que leur activité est pour l’essentiel nocturne. Bien que fréquemment dotées d’ailes, au demeurant peu adaptées à un vol soutenu, les blattes se déplacent plus volontiers au sol avec une extrême vélocité.  Cependant elles préféreront bien souvent s’enfouir dans le substrat pour se cacher.

Roach-insecte-géant-tête-blatte-rare-archimandrita-tessellata

Une autre caractéristique propre à toutes les espèces est la recherche du déplacement de contact (phénomène qu’on appelle le thigmotactisme), d’où leur propension à suivre le contour des obstacles, ou encore à s’insinuer dans les moindres fissures, fentes, ou interstices. Cette faculté est en outre favorisée par une forme générale très profilée (en ovale allongé), et surtout par un corps fortement aplati doté de téguments à la fois lisses et souples. Elles sont sexuées et, selon le cas, le dimorphisme sexuel (différence entre mâle et femelle) est plus ou moins prononcé et peut par exemple porter sur la présence ou non d’ailes, ou encore sur leur longueur.

Pour le cas des blattes ovipares les œufs sont regroupés, et parfaitement alignés, dans une capsule rigide et carénée appelée oothèque. Cette «boîte à œufs» est élaborée par la femelle et pointe plus ou moins à l’extérieur de l’extrémité abdominale. Chez certaines espèces l’oothèque est rapidement abandonnée au gré de ses déplacements, alors que chez d’autres, elle est portée quasiment jusqu’à la naissance des larves. Dans tous les cas ces dernières ressemblent aux adultes, mais les ailes ne s’acquièrent qu’à la fin du développement larvaire, lors de la mue dite imaginale.
Les ovovivipares donnent naissance à des petits déjà formés. La durée du développement dépend de la température de maintenance, entre 6 et 8 mois du stade larvaire à la mue imaginale. La température de maintenance idéale se situe entre 25 et 28° C.

La blatte est par définition un insecte grégaire possédant de multiples et complexes inter-connexions avec l’ensemble de sa colonie. Elle ne vie et n’ existe qu’ à travers et pour le groupe auquel elle appartient. Elle tire sa force uniquement à travers celui-ci si bien que la survie d’une colonie dans le milieu naturel tient en grande partie à ses effectifs. Les dégagements de phéromones provoquent le déclenchement de comportements instinctifs de reproduction. Il n’est pas rare de voir des insectes s’accoupler juste après l’introduction d’ eau dans leur environnement.

Alimentation

pouce-vert1La gamme Blattaria® comblera tous les besoins alimentaires de vos blattes mais également de vos grillons, sauterelles et vers de farine.

Substrats

Le substrat utilisé est la litière de chanvre pour ces qualités d’absorption des odeurs et son faible coût. Vous pouvez  utiliser du compost (feuilles mortes et terreau) mélangé à de la mousse de sphaigne pour les blattes qui requièrent un biotope humide.

Les cachettes

Les plaques de ouate cellulose seront idéales pour former des structures qui serviront de cachettes et retiendront également la chaleur.

boîte-oeuf-blatte-insecte-cachette-élevage